Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Saut de ligne

 

Saut de ligne
Image
Image
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur
Image
Séparateur
Image
Image
Logo GSG
The Geneva School of Governance
Image
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Image
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Image
© artSILENSEcom - Fotolia.com
http://resmilitaris.net – ISSN° 2265-6294
Saut de ligne
Ergomas
Image
Apart from its regular offerings, Res Militaris publishes special thematic issues at the pace of one, two ot three a year. On that basis, the journal notably carries articles by Fellows of the European Research Group on the Military and Society (ERGOMAS), thus serving as that association's official publication vehicle.
Image
Res Militaris is a bilingual (English, French), peer-reviewed, on-line social science journal dedicated to the study of military- and security-related issues, broadly defined. It is made possible in part by generous support from the Geneva School of Governance.
Image
Image
Saut de ligne
Res Militaris, publication bilingue (anglais, français) et à comité de lecture, est une revue en ligne de sciences sociales tournée vers l'étude des questions militaires et de sécurité, au sens le plus large. Elle bénéficie du soutien de la Geneva School of Governance.
 
En plus de ses deux numéros annuels réguliers, Res Militaris publie des numéros thématiques hors-série au rythme d'une, deux ou trois livraisons par an. À ce titre, depuis 2015, la revue édite notamment des numéros à thème proposés par le Groupe Européen de Recherche sur les Armées et la Société (ERGOMAS), faisant ainsi office, pour cette association scientifique, de vecteur officiel de publication.
Image
Image
Image
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Current issue - Numéro en cours
Vol. 10, n°2
Summer-Autumn/ Été-Automne 2020
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Contents of this issue
   
The Summer-Autum issue of Res Militaris (vol.10, n°2) includes five articles (three in English, two in French), the usual presentation of a classic work in the military field, and four book reviews.
  
The first article, in English, was jointly penned by two Scandinavian (Norwegian and Swedish) authors : Dag Tomteberget and Gerry Larsson. It seeks to probe how Norwegian military veterans with a past record of participation in international operations have experienced the interaction between daily uplifts, daily hassles, coping strategies and stress reactions over time.
 
The second, in French, is by Steeve Nzegho Dieko, from Gabon. It returns to a topic already broached in this journal two years ago (vol.8, n°2) : that of the maritime border dispute between Gabon and Equatorial Guinea over small islands in the Bay of Corisco. Drawing upon a distinction between territorial, positional and functional disputes, the author characterizes it as belonging in the latter two categories rather than in the first, and suggests that a negotiated settlement ahead of a Court of International Justice ruling is thus not out of reach and would be in both countries' best interests.
   
The third piece, by a US Military Academy professor, Col. Remi Hajjar, is an exercise in auto-ethnography. It tells the story of how a culturally diverse working-class boy paved a path towards the American Dream through a port-of-entry military education at West Point and later concentration on sociology leading to a PhD and professorial status, thus suggesting that such developments have become part of contemporary life in US society and military institutions.
  
The fourth, in French, reports on a rare French Master's degree programme in defence and security studies created in 2012 at the University of Toulouse. Its author, Sandra Joffroy, one of its initiators and the University's defence resource person, details what makes it unique, and successful.
   
The final article, authored by Amanda Metcalfe, Shane Soboroff and Christopher Kelley, describes and analyzes the rise of women to leadership positions in Kurdish society, its modalities, the factors behind it, and the difficulties (but also the opportunities) created by the protracted war waged against the Kurds by surrounding States and factions alike.
   
The “Classics” section this time around is devoted, by Bernard Boëne, to four authors from the late 1930s and early 1940s : Alfred Vagts, Hans Speier, Harold Lasswell and E. Pendleton Herring, who wrote about the prospects of US armed forces and society relations in pre-Pearl Harbor days.
    
The first book review, by Simon Catros, bears on Bruno Cabanes's recently published Une histoire de la guerre du 19e siècle à nos jours (2018), a thick edited volume which boasts an impressive array of recognized contributors from a variety of disciplines, and promises to become a landmark in the literature on modern war.
   
Next comes, signed by Michael Geheran, a review of George Mastroianni's Misremembering the Holocaust (2019) about the problems raised for historians by the scholarly use of eyewitness testimony from survivors, in this case apropos the liberation of the Buchenwald concentration camp in 1945.
    
The fourth contribution to this issue's book review section is by Aaron Ettinger, and deals with Tim Bakken's The Cost of Loyalty : Dishonesty, Hubris, and Failure in the US Military, a highly critical volume that may ask many of the right questions but fails to fully convince the reviewer.
    
Finally, Bernard Boëne offers a long, detailed review of an important volume edited by Birgitte Refslund Sørensen and Eyal Ben-Ari, entitled Civil-Military Entanglements : Anthropological Perspectives (2019), which signals renewed interest in the military on the part of international anthropologists, and promises a new departure for the field of civil-military relations.
   
      
Happy reading !
  
Bernard Boëne
 
Présentation du numéro
 
Le numéro d'été-automne de Res Militaris (vol.10, n°2) comporte cinq articles (trois en anglais, deux en français), la présentation d'un ouvrage classique dans le domaine militaire, et quatre critiques d'ouvrages.
  
Le premier article, en anglais, a été rédigé conjointement par deux chercheurs scandinaves (norvégien et suédois) : Dag Tomteberget et Gerry Larsson.
Il vise à déterminer comment les militaires norvégiens ayant participé par le passé à des opérations internationales ont vécu l'interaction entre les hauts et les bas de leur vie quotidienne, leurs stratégies d'adaptation et leurs réactions de stress au fil du temps.
   
Le second, en français, est de Steeve Nzegho Dieko, universitaire gabonais. Il revient sur un sujet déjà abordé dans cette revue il y a deux ans (vol.8, n°2) : celui du différend frontalier maritime entre le Gabon et la Guinée équatoriale au sujet de petites îles de la baie de Corisco. S'appuyant sur une distinction entre les litiges territoriaux, positionnels et fonctionnels, l'auteur le caractérise comme appartenant à ces deux dernières catégories bien plus qu'à la première, et suggère ainsi qu'un règlement négocié intervenant avant l'arrêt attendu de la Cour de Justice Internationale n'est pas hors de portée et serait dans l'intérêt des deux pays.
    
La troisième contribution, signée du colonel Remi Hajjar, professeur à l'Académie militaire des États-Unis, est un essai d'auto-ethnographie. Elle relate le parcours d'un jeune garçon de milieu populaire et de culture étrangère d'origine, qui s'ouvre une voie d'accès au Rêve américain en passant par la formation militaire que dispense West Point, puis par des études de sociologie qui le conduiront au doctorat et au rang de professeur, montrant ainsi que la société américaine et ses institutions militaires sont ouvertes à de tels parcours.
   
Le quatrième, en français, rend compte du succès d'un master en études de défense et de sécurité unique en France, créé en 2012 à l'Université de Toulouse. Son auteure, Sandra Joffroy, l'une de ses initiatrices et référente Défense de cette université, détaille les facteurs qui conditionnent cette réussite.
    
Le dernier article, que signent Amanda Metcalfe, Shane Soboroff et Christopher Kelley, décrit et analyse l'accession des femmes aux postes de responsabilité au sein de la société kurde, ses modalités, les facteurs qui la sous-tendent, et les difficultés (mais aussi les opportunités) créées pour les femmes par la guerre prolongée que mènent contre les Kurdes les États et les factions qui les environnent.
   
La section “Classiques” est cette fois-ci consacrée, par Bernard Boëne, à quatre auteurs qui, au tournant des années 1940, analysent les perspectives offertes aux rapports armée-société aux États-Unis avant Pearl Harbor : Alfred Vagts, Hans Speier, Harold Lasswell et E. Pendleton Herring.
   
La première critique de livre, par Simon Catros, porte sur le récent ouvrage collectif qu'a dirigé Bruno Cabanes, Une histoire de la guerre du 19e siècle à nos jours (2018), épais volume auquel ont contribué un nombre impressionnant de spécialistes reconnus issus de disciplines variées, et qui promet de devenir une référence dans la littérature sur la guerre moderne.
     
Vient ensuite, sous la plume de Michael Geheran, une recension de l'ouvrage de George Mastroianni, Misremembering the Holocaust (2019),
sur les problèmes que posent à l'historien le recours aux témoignages de survivants, en l'occurrence à propos de la libération du camp de concentration de Buchenwald en 1945.
   
La quatrième contribution aux critiques d'ouvrages de ce numéro est celle d'Aaron Ettinger, qui traite du livre de Tim Bakken, The Cost of Loyalty : Dishonesty, Hubris, and Failure in the US Military (2020), ouvrage très critique qui aux yeux de l'auteur de ce compte-rendu pose de bonnes questions mais ne parvient pas à convaincre tout à fait.
   
Pour finir, Bernard Boëne propose une analyse longue et détaillée d'un important volume collectif publié en 2019 sous la direction de Birgitte Refslund Sørensen et Eyal Ben-Ari, intitulé Civil-Military Entanglements: Anthropological Perspectives, qui signale un regain d'intérêt pour la chose militaire parmi les anthropologues de par le monde, et promet un nouveau départ pour le domaine des relations civilo-militaires.
    
         Bonne lecture !
  
Bernard Boëne

Saut de ligne

Saut de ligne
Image
RES MILITARIS
Image
Saut de ligne
              © Association Res Militaris
Image
Saut de ligne