Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
Séparateur
Image
Geneva Foundation for Governance & Public Policy
Geneva Foundation for Governance and Public Policy
Logo GGSG
The Geneva Graduate School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Image
© artSILENSEcom - Fotolia.com
ISSN° 2265-6294
Saut de ligne
Ergomas
Image
Apart from its regular offerings, Res Militaris publishes special thematic issues at the pace of one, two ot three a year. On that basis, starting in 2015, the journal will notably carry articles by Fellows of the European Research Group on the Military and Society (ERGOMAS), thus serving as that association's official publication vehicle.
Image
Res Militaris is a bilingual (English, French), on-line social science journal dedicated to the study of military- and security-related issues, broadly defined. It is made possible in part by generous support from the Geneva Foundation for Governance and Public Policy.
Image
Image
Saut de ligne
Res Militaris est une revue en ligne bilingue (anglais, français) de sciences sociales tournée vers l'étude des questions militaires et de sécurité, au sens le plus large. Elle bénéficie du soutien de la Fondation de Genève pour la Gouvernance et les Politiques Publiques.
 
En plus de ses deux numéros annuels réguliers, Res Militaris publie des numéros thématiques hors-série au rythme d'une, deux ou trois livraisons par an. À ce titre, à compter de 2015, la revue éditera notamment des numéros à thème proposés par le Groupe Européen de Recherche sur les Armées et la Société (ERGOMAS), faisant ainsi office, pour cette association scientifique, de vecteur officiel de publication.
Image
Image
Image
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Current issue - Numéro en cours
Vol. 6, n°1
Winter-Spring / Hiver-Printemps 2016
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Saut de ligne

 
Contents of this issue
 
Volume 6, n°1 has a distinctly Canadian flavour : four out of the five articles it carries are contributed by authors from Canada.
   
The first, signed by Kerry Sudom and Jennifer Lee, offers a review of the English-language literature published in the last decade on longitudinal resilience in the military. Complete with a full list of those studies and summary presentation of each of them, it will no doubt prove to be a precious tool for specialists in that substantive area.
   
The second, by Manon LeBlanc and colleagues, deals with language difficulties as sources of training failures among allophone CAF recruits. It concludes that while such difficulties are neither a statistically acute problem nor a distinct threat for the future, incomplete administrative data lead to some imprecision in the assessment of this issue.
   
Next comes an article, penned by Kathy Michaud and Edith Knight, on safety climate and the perceptions of Military Aviation members about the policies, procedures, and practices generated and applied by their organization in that regard. Seeking to determine the factor structure best adapted to the data, it finds that the three-factor structure (declarative/ proactive/ active practices) used elsewhere does not fit well to the Military Aviation data, for which one-dimensional or two-factor models, depending on the level considered (organization, or group), prove more reliable.
   
The fourth, in French, is by Bruno Bourliaguet. It examines the reasons behind the negative perceptions suffered by US drone operators in both the military (because the use of armed drones challenges core martial values and beliefs) and society (which regards operators involved in extrajudicial killings as executioners). Its author then reviews the various possible remedies for an issue that is here to stay.
   
The last contribution, also in French, comes from France. Its author, Kévin Buton-Maquet, probes the reasons why military unionism is massively rejected by his country's service members. Yet, since a recent ruling by the European Court of Human Rights found France's blanket ban on military unions to be in violation of Article 11 (freedom of assembly and association) of the European Convention on Human Rights, a solution to the problem thus created needs to be devised. Drawing upon Michael Sandel, the author advances a "republican" blueprint for military unionism that would not only preserve, but actually promise, through the redress of any wrongs likely to undermine its morale,
to enhance the military's cohesion, operational effectiveness, and devotion to duty and country.
   
The “Classics” section is devoted this time around to a presentation (in French) of the  revised and augmented edition (1998) of Raoul Girardet's La société militaire de 1815 à nos jours.
   
This issue closes with three book reviews : the first, by Maya Eichler, is of Lisa Leitz's Fighting for Peace on US veterans and military families in the anti-Iraq war movement ; the second, by Brian Babcock-Lumish, parses Steven Carlton-Ford and Morten Ender's edited volume, The Routledge Handbook of War and Society ; the third, by Thomas Sheppard, bears on Giuseppe Caforio (ed.), Soldiers Without Frontiers - one of the last in a long list of edited books by that prolific Italian soldier-scholar.

   
Happy reading !
 
 
Saut de ligne

Présentation du numéro  
 
Cette livraison d'hiver-printemps 2016 est dominée par des auteurs canadiens, qui signent quatre de ses cinq articles.
  
Le premier, par
Kerry Sudom et Jennifer Lee, recense la littérature anglophone des dix dernières années sur la résilience longitudinale en milieu militaire. Accompagné d'une liste de ces recherches et d'une présentation sommaire de chacune d'elles, cet article constituera sans doute un outil de travail précieux pour les spécialistes du sujet.

Le second, signé de
Manon LeBlanc et alii, s'intéresse aux difficultés linguistiques comme sources d'échec des recrues allophones de l'armée canadienne lors de leur formation initiale. Ses auteurs concluent que si le problème n'est ni statistiquement aigu ni menaçant pour l'avenir, une information administrative incomplète ne permet pas d'échapper à une certaine imprécision dans l'appréciation de cette difficulté.

Vient ensuite la contribution de
Kathy Michaud et Edith Knight sur le climat de sécurité et les perceptions, parmi les militaires de l'armée de l'Air canadienne, des politiques, procédures et pratiques qui y ont cours en la matière. Visant à identifier la structure factorielle la mieux adaptée aux données, elle montre que le modèle ternaire (pratiques déclaratives/ volontaristes/ actives) utilisé ailleurs par d'autres auteurs rend mal compte du matériel empirique recueilli ici, pour lequel, selon le niveau considéré (organisation, ou groupes en son sein), un modèle unidimensionnel ou bi-factoriel semble s'ajuster mieux aux données.

Le quatrième, en français, porte la signature de
Bruno Bourliaguet. Il traite des raisons qui rendent compte de l'image négative des opérateurs américains de drones, à la fois dans les armées (parce que le recours à des drones d'attaque remet en cause les valeurs et les croyances qui sont au cœur du métier des armes) et dans la société (qui voit, dans les acteurs d'assassinats ciblés par ce moyen, des bourreaux). L'auteur passe pour finir en revue les options possibles pour porter remède à un problème qui promet de se généraliser.

La dernière contribution à ce numéro est française. Son auteur,
Kévin Buton-Maquet, y interroge les raisons du rejet massif du syndicalisme par les militaires. Or, un récent arrêt de la Cour européenne des droits de l'Homme ayant jugé contraire à l'Article 11 (liberté d'association) de la Convention européenne des droits de l'Homme l'interdiction des syndicats militaires qui a cours en France, le problème y est à l'ordre du jour, et une solution doit être trouvée. Celle du syndicalisme militaire "républicain" que propose l'auteur, empruntant à la philosophie de Michael Sandel, ne se contente pas de préserver, mais encore se promet d'améliorer le dévouement au pays, la cohésion et l'efficacité fonctionnelle des armées en réparant les atteintes à l'équité susceptibles de miner leur moral.

La rubrique “Classiques” est consacrée cette fois à la seconde édition (1998), revue et augmentée, du grand livre de
Raoul Girardet, La société militaire de 1815 à nos jours.

Le numéro se termine par trois comptes rendus d'ouvrage : le premier, par Maya Eichler, traite du livre de
Lisa Leitz, Fighting for Peace, et du rôle qu'ont joué les anciens d'Irak et les familles de militaires dans le mouvement contre la guerre dans ce pays ; le deuxième, signé de Brian Babcock-Lumish, analyse le volume collectif dirigé par Steven Carlton-Ford et Morten Ender, The Routledge Handbook of War and Society ; le dernier, que rédige Tom Sheppard, porte sur l'un des derniers ouvrages collectifs dirigés par cet auteur prolifique que fut Giuseppe Caforio : Soldiers Without Frontiers.
  
Bonne lecture !
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS
Saut de ligne