Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
  • En savoir plus…
Séparateur
Image
Logo GSG
The Geneva School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Image

Avis et consignes aux auteurs

Image
Les auteurs s'engagent à ne soumettre que des articles originaux n'ayant fait pas l'objet d'une publication antérieure, et à ne pas proposer simultanément leur texte à d'autres revues.

1. Normes éditoriales générales
Les manuscrits soumis à la revue doivent se conformer aux directives suivantes :

A) Présentation

Les articles doivent se présenter sous forme de fichiers Word joints à un message e-mail adressé à resmilitaris@online.fr.

Format de page : A4 ou US letter. Caractère : Times New Roman, 12 pts.

La longueur de l'article doit se situer entre 30 000 et 90 000 signes espaces compris, soit de 5 000 à 15 000 mots environ. Ce total inclut le résumé (200-300 mots), les mots-clés (max. 10), les notes, la bibliographie et la mention de l'affiliation institutionnelle de l'auteur/des auteurs.

L'appareil critique consiste en des notes en bas de page, numérotées en continu, utilisant le caractère Times New Roman, de taille 10 points.

Le texte utilise l'interligne double, avec des marges de 3 cm sur les quatre côtés. Les notes de bas de page utilisent l'interligne simple.

En dehors d'une claire séparation des paragraphes et de l'indication cohérente des titres et sous-titres intermédiaires, l'article ne doit pas être formaté. Les titres de parties principales apparaissent en caractères gras de taille 15 points ; les titres de sous-parties en caractères italiques de taille 13. Une numérotation des parties et sous-parties n'intervient que si la clarté l'exige.

Les références bibliographiques sont réunies en fin d'article, par ordre alphabétique. Toutefois, ceci ne vaut que si leur nombre est supérieur à 5 (dans le cas inverse, elles figurent dans les notes de bas de page). Elles se conforment aux modèles suivants :

     Aron, Raymond, Paix et guerre entre les nations, Paris, Calmann-Lévy, 1968, 6e éd., p. 59.
        Schelling, Thomas C. & Morton Halperin, Strategy and Arms Control, New York, Twentieth Century Fund, 1961.
           Daalder, Ivo & Jan Lodal, “The Logic of Zero”, Foreign Affairs, vol. 87, n° 6, November/December 2008, pp. 80-95.

Les ouvrages ou articles en instance de publication figurent dans la bibliographie assorties de la mention “à paraître”. De même, les travaux non publiés donnent lieu, selon le cas, aux mentions “document non publié” ou “communication personnelle”.

L'adresse URL des pages internet doit également y être listée, avec la date de consultation.

Citations :
 
  • Citations courtes dans le corps du texte : en italiques, entre guillemets doubles (“ ”), suivies entre parenthèses du nom de l'auteur, de l'année de publication, éventuellement des numéros de page : (Schelling & Halperin, 1961 : p. 120 ou pp. 120-121). La même mention du nom d'auteur et de l'année de publication entre parenthèses s'applique aux références passim sans citation directe.
  • Citations longues (3 lignes et plus) : sous forme de paragraphe affecté de marges plus larges à droite et à gauche, sans italiques ni guillemets, avec à la suite, si la source n'apparaît pas clairement au-dessus de la citation, mention du nom d'auteur, de l'année de publication et du numéro de page entre parenthèses : (Schelling, 1960 : p. 75 ou pp. 75-76).
  • Note : S'il est fait référence à plusieurs ouvrages ou articles du même auteur publiés la même année, la date mentionnée est suivie des lettres a, b, c, etc., sans espace. Exemple : (Aron, 1976b).
  • Citations courtes tirées d'entretiens : en italiques entre doubles guillemets (“ ”) dans le corps du texte, avec indication de source en note de bas de page.
  • Citations longues tirées d'entretiens : nouveau paragraphe affecté de marges plus larges à droite et à gauche, sans italiques ni guillemets, avec indication de source à l'issue ou en note de bas de page.
  • Les citations à l'intérieur de citations utilisent des guillemets simples (‘ ').
  • Lorsqu'une citation se situe en fin de phrase ou d'un membre de phrase, le point, la virgule ou le point-virgule se place après les guillemets de fin. Exemple :
    La tradition positiviste examine les phénomènes de l'extérieur et, selon la formule célèbre de Hempel, “découpe la nature en suivant ses jointures”.

Tableaux, figures et illustrations (Word ou JPEG) doivent, sauf exception justifiable, être placés dans le corps du texte, lequel y fait explicitement référence. Leurs titres, l'indication de source et (si nécessaire) les légendes viennent au-dessus de la figure.

B) Consignes générales relatives au contenu

Les articles doivent répondre aux attentes suivantes :

Introduction

Le sujet traité doit être défini et indiqué sous forme d'une question de recherche. Une hypothèse centrale est formulée, accompagnée d'indications sur les choix de l'auteur/des auteurs en matière de méthodologie générale et de cadre théorique. Les données mobilisées (type, étendue, mode de sélection) sont présentées. Un plan des développements à suivre est fourni.

Conclusion

Au minimum, la conclusion reprend succinctement les points soulevés par l'article, et apporte une réponse à la question de recherche posée en introduction.

2. Normes éditoriales spécifiques

A) Rubrique “Recension d'ouvrages” :

Les auteurs de critiques de livres doivent, sauf exception justifiable, viser une longueur de 6 000 à 15 000 signes espaces compris (soit environ 1 000 à 2 500 mots). La recension comprend nécessairement un volet consacré à la présentation de l'ouvrage et un volet analytique et critique. Son auteur est libre d'assimiler ou non ces volets à des parties de son article.

B) Rubrique “Jeunes chercheurs” :


Les notes de recherche ont une longueur variant entre 20 000 et 50 000 signes. Il peut s'agir de la synthèse, ou de l'analyse d'un point spécifique, d'un travail de recherche achevé (mémoire), aussi bien que d'un bilan d'étape d'un travail en cours.

N.B. Dans ces deux cas, la présentation de l'auteur, la mise en page, la typographie (et pour les seules notes de recherche : le résumé, les mots-clés, les notes, la bibliographie) se conforment aux normes éditoriales générales.
Image
RES MILITARIS
Saut de ligne