Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
Séparateur
Image
Logo GSG
The Geneva School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous Volume - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
Vol. 2, n° 1
Autumn - Automne 2011
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return content - Retour au sommaire
Séparateur
Germany in Afghanistan
The Pitfalls of Peace-Building in National and International Perspective
Wilfried von Bredow
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Abstract
 
The Bundeswehr was founded in the era of East-West confrontation. Its two main missions were primarily to contribute to NATO's overall deterrence and, if deterrence failed, to defend the territorial integrity of the Federal Republic of Germany against an aggressor from the East. After 1990, the security landscape changed fundamentally. The Bundeswehr had to take over a whole set of new “out-of-area” missions for which it was not at all well-prepared. The transformation of the armed forces took its time. Neither the political and military leadership of the Bundeswehr nor the German public fully realized that the armed forces now had to function in a quite different framework - one potentially including what until recently was unthinkable : war-fighting. For years, Germany's ISAF contingent in Afghanistan was regarded as a civil-oriented protection force. National caveats explicitly restricted the use of weapons even in situations of violent fighting. The equipment deployed and standards of unit training were deficient. This was not discussed in Germany until the number of soldiers killed and wounded in mostly unexpected action began to rise. It took the initiative of a dynamic defence minister and a tragic incident, in September 2009, to prompt Germans to realize that their armed forces cannot always avoid being dragged into a war.
 
Résumé
 
La Bundeswehr est née sous la Guerre froide. Ses deux missions principales dans ce cadre étaient de contribuer à la dissuasion d'ensemble de l'OTAN, et en cas de défaillance de cette dernière, de défendre l'intégrité du territoire de la République fédérale contre un agresseur venu de l'Est. Après 1990, le paysage stratégique change fondamentalement. La Bundeswehr doit alors assumer toute une gamme de missions “hors-zone” auxquelles elle n'était pas du tout préparée. La transformation des forces armées prit du temps. Ni les dirigeants politiques, ni le commandement militaire de la Bundeswehr, ni la population allemande n'ont pris la mesure des implications du profond changement affectant le cadre stratégique, notamment le retour possible d'une fonction jusque-là impensable : combattre. Des années durant, le contingent allemand au sein de l'ISAF, en Afghanistan, fut pensé comme une force de protection à caractère civil. Des clauses de sauvegarde explicites restreignaient l'usage des armes allemandes, y compris dans des situations de combat violent. Le matériel déployé et le niveau de préparation des unités se sont avérés déficients. Ces faits n'ont donné lieu à aucun débat dans le pays jusqu'à ce que commence à croître le nombre de soldats tués et blessés dans des actions pour l'essentiel inattendues. Il fallut l'initiative d'un dynamique ministre de la Défense et un incident tragique, en septembre 2009, pour que l'Allemagne prenne conscience du risque, impossible à éliminer totalement, de voir ses armées entraînées dans une guerre.

Keywords : Germany ; Bundeswehr ; Afghanistan ; new missions ; public opinion ; attitudes towards war.

Mots-clés : Allemagne ; Bundeswehr ; Afghanistan ; nouvelles missions ; opinion publique ; attitudes envers la guerre.

Citation
 
Von Bredow, Wilfried, “Germany in Afghanistan : The Pitfalls of Peace-Building in National and International Perspective”, Res Militaris, an on-line social science journal, vol.2, n°1, Autumn/ Automne 2011.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Wilfried von Bredow is emeritus professor of political science at Philipps-Universität Marburg, and extramural professor at the Geneva Graduate School of Governance.

Wilfried von Bredow est professeur émérite de science politique à l'Université Philipps de Marburg, et professeur hors les murs à la Geneva Graduate School of Governance.
Séparateur
Image
RES MILITARIS
Saut de ligne