Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
Séparateur
Image
Geneva Foundation for Governance & Public Policy
Geneva Foundation for Governance and Public Policy
Logo GGSG
The Geneva Graduate School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous issue - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
Vol. 5, n°1
Winter-Spring / Hiver-Printemps 2015
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return to contents - Retour au sommaire
Séparateur
Diplomatie publique et stratégie de sécurité nationale aux États-Unis, de la Guerre froide à la Guerre contre le terrorisme
Laurence Saint-Gilles
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Résumé
   
En révélant au public et aux dirigeants américains l'impopularité insoupçonnée de leur pays à l'étranger, les attaques terroristes du 11 septembre ont imposé l'idée que la tragédie était imputable au désarmement unilatéral de l'Amérique dans le domaine de la conquête des cœurs et des esprits au cours de la décennie précédente. La public diplomacy retrouva les faveurs des médias, de l'opinion, de l'administration et du Congrès, qui virent en elle un moyen pacifique de contrer la propagande malveillante et de combattre le terrorisme. Quelques semaines après les attentats, l'Amérique n'est donc pas seulement entrée en guerre militairement contre le terrorisme, elle s'est aussi engagée dans une vaste entreprise de mobilisation des opinions publiques internationales. La référence aux temps héroïques la Guerre froide était censée galvaniser des opinions publiques étrangères sensibles au discours messianique de l'Amérique et les convaincre qu'elle sortirait victorieuse du combat là encore. Mais elle avait aussi un autre objectif : présenter la Global War on Terror comme une doctrine aussi claire et universaliste que l'avait été en son temps celle de l'endiguement. Or, au-delà des analogies rhétoriques, la doctrine Bush ne constituait  nullement un retour au combat idéologique de la Guerre froide mais représentait, au contraire, une rupture stratégique fondamentale.

Abstract
  
By bringing the hitherto unsuspected negative image of the US abroad to the attention of the American public and leadership, the terrorist attacks of 9/11 imposed the idea that the tragedy owed much to the unilateral disarmament of the United States in the battle for hearts and minds during the previous decade. Public diplomacy once again found favour with the media, with the American public, as well as with Congress and the Executive, who now viewed it as a peaceful means by which to counter negative propaganda and combat terrorism. America, a few weeks after the attacks, did not only start a war on terror by military means, but also launched into a vast mobilization of international public opinion. The reference to the Cold War's heroic days was supposed to galvanize support for America abroad, among friends of its messianic discourse, and to convince its domestic public that it would once again come out on top in that fight. But it had as a further objective : to offer the Global War on Terror as a doctrine that was as self-evident and universalist in scope as the containment of communism had been in its day. However, beyond this rhetoric of analogy, far from being a return to the ideological struggles of the Cold War, the Bush doctrine marked a fundamental strategic break with the past.

Mots-clés : Diplomatie publique ; États-Unis ; information ; échanges culturels ; stratégie ; Guerre froide ; endiguement ; 11 septembre ; George W. Bush ; Guerre contre le terrorisme.

Keywords : Public diplomacy ; United States ; information ; cultural exchanges ; strategy ; Cold War ; containment ; 9/11 ; George W. Bush ; War on Terror.

Citation
  
Saint-Gilles, Laurence, “Diplomatie publique et stratégie de sécurité nationale aux États-Unis, de la Guerre froide à la Guerre contre le terrorisme”, Res Militaris, an online social science journal, vol.5, n°1, Winter-Spring/ Hiver-Printemps 2015.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Laurence Saint-Gilles est professeure agrégée d’histoire et docteure de l’université Paris-IV-Sorbonne.

Dr. Laurence Saint-Gilles, a history teacher, recently earned her PhD from the Sorbonne.
Séparateur
Image
RES MILITARIS