Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
Séparateur
Image
Geneva Foundation for Governance & Public Policy
Geneva Foundation for Governance and Public Policy
Logo GGSG
The Geneva Graduate School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous issue - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
Vol. 5, n°2
Summer-Autumn / Été-Automne 2015
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return to contents - Retour au sommaire
Séparateur
Deployment and Dehumanization : A Multi-Method Study of Combat Soldiers’ Loss of Empathy
Morten Braender
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Abstract
   
Studies in soldier motivation and socialization have shown that servicemen's level of compassion decreases following deployment to war. This may to some extent be explained by the transgressive nature of the combat soldier's service : the soldier puts himself in harm's way, and must if necessary kill the enemy. Hence, a certain 'emotional distance' may be required for him to cope with deployment life. To kill the enemy, it might be necessary for the soldier to deprive the enemy of his human capacities, to dehumanize him. However, by combining quantitative and qualitative methods, this study suggests that the enemy is not the only one who is dehumanized. The data analyzed were collected immediately before and after deployment of Danish combat soldiers to Helmand, Afghanistan. Quantitative findings show that the soldiers' empathetic motivation to serve civilians, compatriots and other soldiers in general decreases. The subsequent qualitative analysis centres on interviews with one of the soldiers, whose level of compassion dropped most remarkably during this tour of duty. Drawing on a theoretical distinction between “animalistic” and “mechanical” dehumanization, the main - qualitative - analysis shows that the difference between emotional proximity and emotional distance is not a question of whether you are serving the same cause, but whether you are sharing the same hardships. Accordingly, whereas following deployment the Taliban is perceived with greater respect, Afghan civilians and Danish staff personnel alike are regarded with increasing contempt.

Résumé
  
Des études portant sur la motivation et la socialisation des combattants il ressort que le niveau de compassion des militaires concernés décroît avec leur engagement sur des théâtres de guerre. Ceci peut dans une certaine mesure s'expliquer par la nature transgressive des activités de combat : les soldats mettent leur vie en danger, et doivent - si nécessaire - tuer l'ennemi. D'où une certaine “distance émotionnelle” qui leur permet de mieux gérer l'épreuve que constitue leur déploiement. Pour tuer l'ennemi, il peut s'avérer nécessaire de lui enlever ses qualités humaines, de le déshumaniser. Toutefois, la présente étude suggère que l'ennemi n'est pas le seul à se trouver ainsi déshumanisé. Le matériau qu'elle analyse en combinant méthodes qualitative et quantitative a été collecté auprès de soldats danois des armes de combat immédiatement avant et après leur déploiement à Helmand, en Afghanistan. Les données quantitatives recueillies montrent que chez les combattants la motivation empathique à servir les populations civiles, leurs compatriotes et leurs camarades diminue généralement. L'analyse qualitative ultérieure repose sur des entretiens avec l'un des combattants dont le niveau de compassion a chuté de manière très remarquable au cours de son séjour en Afghanistan. S'appuyant sur la distinction théorique entre déshumanisation “animale” et “mécanique”, la partie centrale - qualitative - de l'analyse permet d'affirmer que la différence entre proximité et distance émotionnelle ne tient pas au fait de servir une même cause, mais aux mêmes épreuves partagées. Ainsi, alors qu'à l'issue du séjour les Talibans sont perçus avec un respect accru, un mépris grandissant se note envers les civils afghans et le personnel des états-majors.

Keywords : Danish combat soldiers ; Afghanistan ; empathy ; compassion ; dehumanization ; public service motivation ; multi-method research.

Mots-clés : Militaires danois ; fonctions de combat ; Afghanistan ; empathie ; compassion ; déshumanisation ; motivation de service public ; pluralisme méthodologique.


Citation
  
Braender, Morten, “Deployment and Dehumanisation : A Multi-Method Study of Combat Soldiers' Loss of Empathy”, Res Militaris, an online social science journal, vol.5, n°2, Summer-Autumn/ été-Automne 2015.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Dr. Morten Braender is associate professor of political science at Aarhus University, Denmark.

Morten Braender est maître de conférences de science politique à l’Université d’Aarhus, Danemark.

Séparateur
Image
RES MILITARIS