Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
Séparateur
Image
Logo GSG
The Geneva School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous issue - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
ERGOMAS Issue n°3 | After Afghanistan
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return to contents - Retour au sommaire
Séparateur
Whom to Obey ? : The Dilemma for the NATO ISAF Commander, May 2006 – February 2007
Brian Babcock-Lumish
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Abstract
 
As the International Security Assistance Force (ISAF) in Afghanistan evolved from a lead-nation United Nations structure in Kabul to a NATO mission and gradually assumed geographic responsibility for the entire territory of Afghanistan, the complexities of chains of command increased significantly, whether viewed from the capitals of the NATO alliance and wider coalition or from the field. This article examines the implications of multinational commands such as ISAF, particularly in the unique circumstances when the overall multinational force commander is not from the country contributing the largest number of troops. This study concludes that short-term resources are more important than long-term employment in securing the field commander's compliance with capitals' preferences.

Résumé
 
Lorsque la Force Internationale d'Assistance et de Sécurité déployée en Afghanistan (FIAS, plus connue sous son sigle anglophone : ISAF) est passée du statut de structure des Nations Unies, basée à Kaboul et organisée selon le principe d'une “nation-cadre”, à celui de mission OTAN graduellement élargie à l'intégralité du territoire afghan, la complexité des chaînes de commandement a augmenté de manière sensible aux yeux des acteurs de terrain, mais encore du point de vue des pays-membres de l'Alliance (plus largement de la coalition qui les englobait). Cet article s'intéresse à ce qu'impliquent des chaînes de commandement de ce type, notamment dans des circonstances exceptionnelles où l'officier général placé à la tête de l'ensemble des forces multinationales n'appartient pas au pays qui fournit le plus gros contingent de troupes. L'étude montre que lorsqu'une capitale souhaite imposer ses vues au commandant des forces multinationales, les ressources dont il dispose à court terme jouent un rôle plus important que la durée ou la précarité de son mandat.
 
Keywords : Civil-military relations ; Afghanistan ; NATO ; ISAF ; multinational chains of command ; commander's dilemma in coalitions ; principal-agent theory.

Mots-clés : Relations civilo-militaires ; Afghanistan ; OTAN ; FIAS ; chaînes de commandement.

Citation
 
Babcock-Lumish, Brian, “Whom to Obey ? : The Dilemma for the NATO ISAF Commander, May 2006 - February 2007”, Res Militaris, an online social science journal, ERGOMAS issue n°3, “After Afghanistan”, October 2016.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Dr. Brian Babcock-Lumish is a US Army Major now serving in the 205th Military Intelligence Battalion, Fort Shafter, Hawaii.

Le Major Brian Babcock-Lumish (US Army) sert au 205e Bataillon de Renseignement Militaire, Fort Shafter, Hawaii.
Séparateur
Image
RES MILITARIS
Saut de ligne