Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur
Image
Séparateur
Image
Logo GSG
The Geneva School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous issue - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
ERGOMAS Issue n°6 | Israel's Borders, March 2019
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return to contents - Retour au sommaire
Séparateur
Mitigated Securitization and Criminalization on the Israeli-Egyptian Borderland
Nir Gazit
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Abstract
 
The increased securitization and militarization of contemporary borders have received growing attention from journalists, activists, and scholars. The focus of this attention is often on formal border policies and on the consequences of fencing, surveillance technologies, and violence in controlling the border. Far less attention has been given to the logics of action of military border guards and to their actual conduct during border control missions. The following paper investigates two interconnected military logics—securitization and criminalization—as they are implemented by military forces on the border. Based on ethnographic fieldwork conducted between 2012 and 2017 along a section of the Israeli- Egyptian border, as well as off-site interviews with Israeli soldiers who were stationed along this border, media reports, and court affidavits, the analysis demonstrates the complementary nature of these logics. Dedicating special attention to the interactions between Israeli soldiers and other groupings at the border (i.e. local inhabitants, irregular migrants, smugglers, and Egyptian security forces), the author posits that the ambiguities experienced by the soldiers at the border translate into a unique hybrid civilian-military operational mindset - a mitigated and integrated version of the two operational logics. It concludes that while governmental policies bring to increase securitization of borders, other logics of action may mitigate this tendency.

Résumé
 
 La “sécuritisation” et la militarisation accrues des frontières aujourd'hui ont suscité l'attention croissante de journalistes, de militants et d'universitaires. Cette attention est souvent centrée sur les politiques frontalières officielles et sur les conséquences de la pose de clôtures, des technologies de surveillance et des violences qui se font jour à l'occasion du contrôle des frontières. Beaucoup moins d'attention a été accordée aux logiques d'action des gardes-frontières militaires et à la manière concrète dont ils s'acquittent des missions de ce type. Le présent article examine deux logiques militaires liées entre elles - la sécuritisation et la criminalisation - telles que mises en œuvre aux frontières par les forces militaires dédiées. Sur la base d'un travail de terrain ethnographique réalisé entre 2012 et 2017 le long d'une partie de la frontière israélo-égyptienne, ainsi que d'entretiens hors site avec des soldats israéliens stationnés le long de cette frontière, de reportages dans les médias et de témoignages sous serment pris en compte par les tribunaux, l'analyse montre que ces logiques se complètent. En accordant une attention particulière aux interactions entre les soldats israéliens et d'autres groupes en zone frontalière (habitants locaux, migrants en situation irrégulière, passeurs et contrebandiers, forces de sécurité égyptiennes), l'auteur affirme que les ambiguïtés vécues par les soldats à la frontière sont à l'origine d'un état d'esprit opérationnel hybride, civilo-militaire, très particulier - version atténuée et intégrée des deux logiques opérationnelles. Il conclut que, si les politiques gouvernementales contribuent à faire prévaloir l'idée que les frontières ne doivent être vues que comme source de problèmes touchant à la sécurité, d'autres logiques d'action peuvent atténuer cette tendance.

Keywords : Israel ; Egypt ; border control ; military logics ; securitization ; criminalization ; illegal migration, humanitarianism.

Mots-clés : Israël ; Égypte ; contrôle des frontières ; logiques militaires ; sécuritisation ; criminalisation ; immigration illégale ; action humanitaire.

Citation
 
Gazit, Nir, Mitigated, Securitization and Criminalization on the Israeli/ Egyptian Borderland”, Res Militaris, an online social science journal, ERGOMAS issue n°6, March 2019.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Dr. Nir Gazit is senior lecturer at the Ruppin Academic Centre’s Department of behavioural sciences, and a research fellow at the Harry S. Truman Institute, Hebrew University, Jerusalem. His research interests include civil-military relations, governance and political violence, the Israeli occupation in the West Bank, and borders.

Nir Gazit est maître de conférences au Département des sciences du comportement du Centre Universitaire Ruppin, et chercheur à l’Institut Harry Truman de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Ses travaux portent sur les relations armées-État-Société, la gouvernance, la violence politique, l’occupation israélienne en Cisjordanie, et les frontières.
Séparateur
Image
RES MILITARIS
Image
Saut de ligne
              © Association Res Militaris
Image
Saut de ligne