http://resmilitaris.net – ISSN° 2265-6294

Both current and past issues of the journal are in open access mode. Article submissions should be sent by e-mail to : resmilitaris@online.frLes livraisons courante et passées de la revue sont en accès libreLes propositions d’article doivent être adressées à la rédaction par courriel, à l’adresse resmilitaris@online.fr

Res Militaris is a bilingual (English, French), peer-reviewed, online social science journal dedicated to the study of military and security-related issues, broadly defined. Its regular issues, of the varia type, appear twice a year (Winter-Spring, Summer-Autumn). Apart from these serial offerings, Res Militaris publishes special thematic issues at irregular intervals.  

Learn more…

Res Militarispublication bilingue (anglais, français) et à comité de lecture, est une revue en ligne de sciences sociales tournée vers l’étude des questions militaires et de sécurité, au sens le plus large. Ses numéros de série, de type varia, paraissent au rythme de deux fois l’an (Hiver-Printemps, Été-Automne). En marge de ces deux numéros annuels réguliersRes Militarispublie, à intervalles variables, des livraisons thématiques hors-série.

En savoir plus…

Current issue – Numéro en cours

Vol.11, n°2
Summer-Autumn/ Été-Automne 2021

Contents of this issue

The Summer-Autumn 2021 issue of the journal includes six articles, evenly distributed language-wise – in sharp contrast to an all-English book review section this time around. The usual “Classics” section carries a presentation of Peace and War as part of the series devoted to Raymond Aron’s works.

The first article, penned (in French) by two African authors, Nji Akonumbo Atangcho and Thomas Ojong, analyzes the issues raised by the legal categorization of the fight against Boko Haram in Cameroon, which they place in ongoing debates on “new wars” among international law scholars.

The second, in English, is authored by two West Point professors, Lissa Young and Elizabeth Wetzler. It deals with the effects of status-based stereotyping on team performance in the context of a military skills competition among Army cadets.

The third, also in English, is by another West Point academic, Jessica Dawson, and bears on how status affects moral judgements in the moral community of the US Army.

The fourth, authored (in French) by François Dieu, examines the place and role of “militariness”, which it exalts, in the French Gendarmerie’s culture and self-image now that it comes under the authority of the Homeland Secretary rather than of the Defence Minister (as had been the case since Napoleonic times) – despite long-term social trends that erode that institution’s military character.

Next comes a piece, signed by Daniel Coutts, which (based on an action-research conducted in the context of the Canadian Armed Forces’ Operation “Honour” recently) probes whether, how and with what effects a culture shift can successfully be engineered when it comes to fighting sexual harassment and assault in the workplace.

The final article (in French) bears the signature of Gildas Lemarchand, and deals with the chances of success of DDR processes in the Sahel crisis.

Raymond Aron’s Peace and War, as announced, is the object of this issue’s “Classics” section : that best-known of Aron’s works is presented, here in both French and English, by Antony Dabila.

The first book review, by Heidi Urben, bears on a 2020 collective volume edited by Eva Moehlecke de Baseggio, Olivia Schneider and Tibor Szvircsev Tresch, entitled Social Media and the Armed Forces.

Another edited volume, Victoria McDermott, Leandra Hinojosa Hernández and Amy May’s Supporting the Military-Affiliated Learner : Communication Approaches to Military Pedagogy and Education, is reviewed next by Liz Cavallaro.

The third review, by Eyal Ben-Ari, deals with Patrick Bury’s Mission Improbable on the recent transformation of the British Army Reserve.

Hubert Annen’s assessment of Robert Caslen and Michael MatthewsThe Character Edge : Leading and Winning with Integrity rounds out this issue.

Happy reading !

Bernard Boëne

Présentation du numéro

Le numéro d’été-automne 2021 de Res Militaris comprend six articles, répartis de manière équilibrée au plan linguistique, à la différence de ses critiques d’ouvrages, pour cette fois entièrement anglophones. L’habituelle rubrique Classiques est ici porteuse, au titre de la série consacrée à Raymond Aron, d’une présentation de Paix et guerre entre les nations.

Le premier article est écrit (en français) par deux auteurs africains, Nji Akonumbo Atangcho et Thomas Ojong. Il analyse les questions soulevées par la catégorisation juridique de la lutte contre Boko Haram au Cameroun, que les auteurs situent dans les débats en cours sur les nouvelles guerres parmi les spécialistes du droit international.

Le second, rédigé (en anglais) par deux professeures de West Point, Lissa Young et Elizabeth Wetzler, traite des effets des stéréotypes liés au statut social sur la performance collective dans le contexte d’une compétition autour de savoir-faire militaires entre équipes d’élèves-officiers.

également en anglais, le troisième article, signé d’une autre professeure à West Point, Jessica Dawson, porte sur la manière dont le statut affecte les jugements moraux dans la communauté morale de l’armée américaine.

Le quatrième, rédigé (en français) par François Dieu, examine le rôle que joue, dans la culture et l’image de soi de la gendarmerie française, la militarité qu’elle exalte, maintenant qu’elle est placée sous l’autorité du ministre de l’Intérieur et non plus du ministre de la Défense (comme c’était le cas depuis l’époque napoléonienne) – ce malgré des tendances sociales de long terme qui érodent le caractère militaire de cette institution.

Vient ensuite un article signé de Daniel Coutts, qui (à partir d’une recherche-action conduite dans le contexte de l’opération Honour menée récemment par les Forces armées canadiennes) se demande si, comment et avec quels effets (en l’occurrence positifs) un changement de culture peut être mis en œuvre d’initiative sur les lieux de travail en matière de lutte contre le harcèlement et les agressions sexuelles.

Le dernier article (en français) porte la signature de Gildas Lemarchand, et traite des chances de succès des processus de désarmement, démobilisation et réintégration dans la crise du Sahel.

à la suite, Paix et guerre, le plus connu des ouvrages de Raymond Aron, est comme annoncé l’objet de la rubrique Classiques de ce numéro : il est présenté ici, en français et en anglais, par Antony Dabila.

La première critique de livre, signée de Heidi Urben, porte sur un ouvrage collectif publié en 2020 sous la direction conjointe d’Eva Moehlecke de Baseggio, Olivia Schneider et Tibor Szvircsev Tresch, intitulé Social Media and the Armed Forces.

Un autre volume à plusieurs mains, intitulé Supporting the Military-Affiliated Learner : Communication Approaches to Military Pedagogy and Education, publié en 2021 sous la direction de Victoria McDermott, Leandra Hinojosa Hernández et Amy May, est analysé par Liz Cavallaro.

La troisième recension, proposée par Eyal Ben-Ari, porte sur l’ouvrage Mission Improbable signé de Patrick Bury, qui analyse les tenants et aboutissants de la récente transformation des réserves dans l’armée de Terre britannique.

L’évaluation par Hubert Annen de l’ouvrage The Character Edge : Leading and Winning with Integrity, de Robert Caslen et Michael Matthews, complète ce numéro.

Bonne lecture !

Bernard Boëne

Bernard Boëne