An Investigation of Canadian Forces Selection Measures as Potential Indices of Recruit Quality

Nancy Otis

Description

Abstract

Determining whether the Canadian Forces (CF) is achieving its goal of recruiting the “best and the brightest” that Canadian communities have to offer first requires defining “recruit quality”. The objective of this research was to examine the appropriateness of using CF selection measures as indices of recruit quality. Research has already shown that the Canadian Forces Aptitude Test (CFAT) is predictive of training performance. Three studies were conducted with 3 non-commissioned member (NCM) occupations (Aviation Systems Technician, Boatswain, and Military Police) to explore the incremental validity of the Military Potential (MP) score and education levels over and above the CFAT against Qualification Level 3 (QL3) training performance. Results failed to demonstrate the incremental validity of educational levels over and above the CFAT. However, results were mixed for the MP score. For the Aviation Systems Technician and Boatswain occupations, the MP score did not generally add to the prediction of QL3 training performance above what can be predicted by the CFAT. For the Military Police occupation, results showed that only the MP score contributed unique information toward the prediction of QL3 training performance once CFAT scores and educational levels were controlled. While this paper provided insight into the potential use of CFAT scores, MP scores and educational levels as recruit quality indices, these should be regarded as preliminary findings only, and need to be corroborated by more studies across a larger number of representative NCM occupations.

Résumé

Pour déterminer si les Forces canadiennes (FC) atteignent leur but de recruter les meilleurs et les plus brillants que les collectivités canadiennes ont à offrir, il faut d’entrée de jeu définir ce qu’est la qualité des recrues. L’objectif de la présente recherche était d’examiner si il serait pertinent d’utiliser les mesures de sélection des FC comme indices de la qualité des recrues. Des recherches ont déjà révélé que le Test d’aptitude des Forces canadiennes (TAFC) prédit la performance à l’entraînement. Trois études ont été mené sur trois groupes professionnels de militaires du rang (MR) – techniciens en systèmes aéronautiques, manœuvriers et policiers militaires – afin d’analyser la validité ajoutée de la cote du potentiel militaire et des niveaux d’éducation en plus et au-delà du TAFC lors de la prédiction de la performance à l’entraînement au niveau de qualification 3 (NQ3). Les résultats n’ont pas permis de démontrer la validité ajoutée des niveaux d’éducation au-delà du TAFC. Toutefois, les résultats étaient mitigés pour ce qui est de la cote du potentiel militaire. Chez les groupes professionnels des techniciens en systèmes aéronautiques et des manœuvriers, la cote du potentiel militaire n’ajoutait généralement rien à la prédiction de la performance à l’entraînement au NQ3 au-delà du TAFC. Chez le groupe professionnel des policiers militaires, les résultats ont démontré que seule la cote du potentiel militaire apportait une contribution unique dans la prédiction de la performance à l’entraînement au NQ3 une fois les scores du TAFC et les niveaux d’éducation contrôlés. Bien que les résultats permettent d’éclairer l’utilisation potentielle des scores du TAFC, de la cote du potentiel militaire et des niveaux d’éducation comme indices de la qualité des recrues, ceux-ci devraient être considérés uniquement comme des résultats préliminaires qui devront être corroborés par d’autres études portant sur un plus grand nombre de groupes professionnels de MR représentatifs.

Keywords : Canadian Forces ; selection ; recruit quality ; cognitive ability ; education ; training performance.

Mots-clés : Forces canadiennes ; sélection ; qualité des recrues ; capacités cognitives ; éducation ; performance à l’entraînement.

Citation

Otis, Nancy, “An Investigation of Canadian Forces Selection Measures as Potential Indices of Recruit Quality”, Res Militaris, an online social science journal, vol.2, n°3, Summer/Été 2012. 

Author(s) – Auteur(s)

Dr. Nancy Otis is a researcher at the Personnel Generation Research branch, Director General Military Research and Analysis, Department of National Defence, Ottawa, Canada.

Nancy Otis, PhD, est chercheure à la section de la Recherche sur la production de personnel de la Direction générale – Recherche et analyse (Personnel militaire), ministère de la Défense Nationale, Ottawa (Canada).
Previous Post Next Post