Modélisation de la radicalité mentale

Gérald Bronner

Description

Résumé

Qu’elles relèvent de la logique ordinaire ou de la logique savante, les explications les plus courantes du fait terroriste convoquent des théories irrationalistes considérant la misère, le manque d’éducation ou encore une éclipse des convictions morales comme responsables de l’extrémisme. Il se trouve que le profil type du terroriste ne correspond pas du tout au portrait qu’on fait de lui si facilement. Cet article explore la possibilité d’intégrer une certaine forme de fanatisme dans un modèle fondé sur la rationalité subjective. Pour cela, il présente les résultats d’une expérimentation s’inspirant d’un classique des jeux de négociation : le jeu de l’ultimatum. Il s’agit de résoudre un paradoxe, celui de l’incommensurabilité mentale, ordinairement présenté comme s’opposant à toute tentative de modélisation du fait terroriste.

Abstract

Whether premised on informal or learned types of logic, most conventional explanations of terrorism refer to ‘irrationalist’ theories that variously ascribe extremist behaviour to poverty, lack of education or a supposed ‘eclipse of moral convictions’. However, the terrorist’s typical profile does not fit that facile view at all. This article explores the feasibility of including a measure of fanaticism in a model based on subjective rationality. To that end, it presents the findings of experiments derived from a classical bargaining game (ultimatum game). The aim is to solve the paradox of mental incommensurability, one that supposedly defies all attempts at modelling terrorist activity.

 

Mots-clés : Terrorisme ; rationalité subjective ; fanatisme ; mentalité radicale ; incommensurabilité mentale ; expérimentation ; jeu de l’ultimatum ; modélisation.

Keywords : Terrorism ; subjective rationality ; fanaticism ; radical mind-set ; mental incommensurability ; experiment ; ultimatum game ; modelling.

 

Citation

Bronner, Gérald, “Modélisation de la radicalité mentale: comment comprendre l’extrémisme ?”, Res Militaris, an online social science journal, vol.2, n°3, Summer/ Été 2012.

Author(s) – Auteur(s)

Gérald Bronner est professeur de sociologie à l’Université Paris-VII Diderot, membre de l’Institut Universitaire de France, et directeur adjoint du LIED (Laboratoire interdisciplinaire des énergies de demain).

Dr. Gérald Bronner is professor of sociology at the University of Paris-VII, and a member of France’s national University Institute. He is also deputy director of LIED (Interdisciplinary Centre on Future Energy Systems).
Previous Post Next Post