Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Image
Image
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur

For potential contributors - Instructions aux contributeurs potentiels

Image
Séparateur
Image
Geneva Foundation for Governance & Public Policy
Geneva Foundation for Governance and Public Policy
Logo GGSG
The Geneva Graduate School of Governance
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous issue - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
Hors-série | France : opérations récentes, enjeux futurs, décembre 2016
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return to contents - Retour au sommaire
Séparateur
La gestion des sorties de crise en Afrique
Général Bruno Clément-Bollée
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Résumé
   
Pour les États, jamais l'interdépendance entre sécurité intérieure et extérieure n'a paru plus évidente qu'aujourd'hui. La France n'échappe pas à la règle et, pour mieux gérer les défis intérieurs du moment, concentre logiquement son action extérieure surtout sur son flanc méridional, principalement en Afrique du nord et de l'ouest, régions du continent devenues l'objet de toute son attention. Une claire compréhension des affaires sécuritaires africaines est donc bien de son intérêt. Dans ce cadre, la gestion de sorties de crise récentes ou en cours sur ce continent auxquelles elle a été mêlée et continue de l'être mérite une étude attentive tant les résultats atteints en fonction des cas peuvent à ce point différer. Ainsi, les exemples de sortie de crise réussie en Guinée et en Côte d'Ivoire ont permis la mise au point d'une approche de gestion efficace qui a pourtant bien du mal à rencontrer le même succès au Mali et en Centrafrique. Comprendre les raisons de si notables différences ne peut qu'aider les planificateurs et autres gestionnaires des affaires sécuritaires en cours et à venir. C'est l'ambition de l'auteur de cette analyse qui, sur ces cinq dernières années, a lui-même été étroitement mêlé sur le terrain à la gestion de ces quatre cas.

Abstract
  
At State level, never has the interdependence of internal and external security seemed so conspicuous. France is no exception. In order to better manage the internal challenges it is facing today, it logically concentrates on its external action, notably on its southern flank - chiefly in North and West Africa, the main focus of its strategic concerns. A clear grasp of African security affairs is in its best interests. In that context, recent end-of-crisis management episodes to which it was (and will continue to be) a party deserve close attention as their outcomes are apt to differ widely from one case to the next. The successful conflict termination cases in Guinea and the Ivory Coast have enabled it to devise an effective management approach, which nevertheless does not seem to easily apply to Mali and the Republic of Central Africa. A better comprehension of the reasons behind such notable differences can only benefit planners and other managers of on-going and future security affairs. This is the declared ambition of this article, whose author has been closely involved in the management of these four crises in the field over the last five years.

Mots-clés : Sortie de crise ; ex-combattants ; réconciliation ; restructuration ; cohésion sociale ; réintégration communautaire ; réforme du secteur de sécurité (RSS) ; processus de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR).

Keywords : Conflict termination ; former combatants ; reconciliation ; restructuring ; social cohesion ; community reintegration ; security sector reform (SSR) ; disarmament, demobilization and reintegration (DDR) process.

Citation
  
Clément-Bollée, Bruno (général), “La gestion des processus de sortie de crise en Afrique, au travers des exemples de la Guinée, de la Côte d'Ivoire, du Mali et de la Centrafrique”, Res Militaris, an online social science journal, hors-série “France : Opérations récentes, enjeux futurs”, décembre 2016.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Le général de corps d’armée (C.R.) Bruno Clément-Bollée a passé l’essentiel de sa carrière militaire à travailler sur l’Afrique, dont plus d’une douzaine d’années en poste sur le continent (Sénégal, Djibouti, Côte d’Ivoire, Madagascar, Tchad, Centrafrique …). Il a notamment été garde nomade dans l’armée djiboutienne, commandé les Forces Françaises de la zone sud de l’océan Indien ainsi que l’opération Licorne en Côte d’Ivoire, et a achevé sa carrière comme directeur de la coopération de sécurité et de défense au ministère des Affaires étrangères. À la demande des autorités de Côte d’Ivoire, il vient de passer près de trois ans dans ce pays pour aider à résoudre la question de la réintégration des ex-combattants issus de la crise. Il est depuis peu vice-président de Sovereign Global France, en charge du développement en Afrique de programmes d’aide à la gestion de sortie de crise et de renforcement de la stabilité.

Lt.-Gen. Bruno Clément-Bollée (French Army, Ret.) has been directly concerned with Africa for most of his time in service, including twelve years spent in various postings on the continent (Senegal, Djibouti, Ivory Coast, Madagascar, Chad, Central African Republic…). He notably served in the Djiboutian Army’s nomadic guard, and later as commander of French Forces in the southern Indian Ocean zone, as well as of Operation Licorne in Côte d’Ivoire. He ended his career as director of security and defence cooperation in the Ministry of Foreign Affairs. Upon request from the Ivory Coast government, he recently spent three years in that country helping solve the issue of how to reintegrate combatants who had fought during the earlier crisis. He has just been appointed vice-president of Sovereign Global-France, in charge of developing programmes in conflict termination and stability enhancement assistance.
,
Séparateur
Image
RES MILITARIS