Traitement en cour, merci de patienter...
Traitement en cour, merci de patienter...
Saut de ligne
Image
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires - European Journal of Military Studies
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Search this journal
Recherche
Saut de ligne
Séparateur

Current issue
Numéro en cours

Image
Séparateur

Access previous issues
Archives

Image
  • Vol.10, n°1 | Winter-Spring/ Hiver-Printemps 2020
Séparateur

RES MILITARIS

Image
Séparateur

E-mail alerts

If you wish to be notified of the next issue of Res Militaris as soon as it comes on line, please specify your e-mail address.
Saut de ligne

Alerte

Soyez informé dès la parution d'un nouveau numéro de Res Militaris.
Saut de ligne

 

Saut de ligne
Image
Image
Séparateur

RSS feeds - Flux de syndication

Image
Image
Séparateur
Image
Séparateur
Image
Image
Logo GSG
The Geneva School of Governance
Image
Image
Saut de ligne

ISSN° 2265-6294

Saut de ligne
Image
Saut de ligne
RES MILITARIS - Revue européenne d'études militaires
Saut de ligne
Image
Previous issue - Numéro précédent
Image
Next issue - Prochain numéro
Vol. 10, n°1
Winter-Spring / Hiver-Printemps 2020
Saut de ligne
RES MILITARIS - European Journal of Military Studies
Saut de ligne
Image
Image
Image
Image
Return to contents - Retour au sommaire
Séparateur
La blockchain, au service de la sécurité
Jacques Favier & Élie Fontana, avec la participation d’Édouard Klein
Séparateur
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur

Description

Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Séparateur
Séparateur
Résumé
 
Le présent article vise à répondre à la question: pourquoi l'armée s'intéresserait-elle à la blockchain? Il débute par un court historique, fait un focus sur quelques principes touchant essentiellement à la distribution, et passe en revue des cas d'usages concrets dépassant le “buzz”. Il ne s'agit évidemment pas de remplacer la lecture d'ouvrages plus complets d'économie, de théorie des jeux ou d'informatique touchant à la cryptographie asymétrique, aux protocoles à consensus décentralisés, et à d'autres sujets (dont le Bitcoin !), mais seulement de pointer des faits utiles à une réflexion stratégique. La seconde partie examine les cas d'usage déjà existants développés par des militaires en France, mais aussi ce qui est actuellement au stade de la recherche tant en France que dans les pays alliés. Nombreux, les obstacles qui restent à lever font l'objet de la troisième partie, la plus longue. Il faut désamorcer les inhibitions liées aux utilisations malhonnêtes, terroristes ou criminelles en prenant acte de ce que la technologie en question est sur la table et va y rester, à la disposition également d'États étrangers potentiellement hostiles. Il faut rendre les aspects contre-intuitifs de cette technologie compréhensibles par les militaires, tout en restant dans des cadres acceptables par l'opinion dans un état démocratique, mais aussi conforter la collaboration sur ce thème stratégique entre les armées et les savants de notre pays. Il s'agit enfin de souligner la nature particulière de ce terrain de manœuvre étonnant qu'est le Cloud, les règles qu'imposent la manipulation des big data et l'enjeu stratégique des langages dans ce nouvel espace. Dans la perspective des difficultés à venir après la pandémie de 2020, avec de nombreux facteurs de désordres possibles, le recours à la blockchain et à la forme résiliente d'ordre qu'elle offre doit être considéré comme une opportunité pour les visionnaires.
 
Abstract
 
This article aims to provide answers to the question : why should the military take a special interest in the blockchain ? It begins with a short history, focused on a few principles essentially related to distribution, and reviews concrete cases of use that extend beyond the usual “buzz”. This is obviously not meant to substitute for more comprehensive studies on economics, game theory or computer science dealing with asymmetric cryptography, decentralized consensus protocols, and other topics (including Bitcoin!) - only to highlight facts that may be of use to strategic thinkers. The second part examines what already exists in the way of blockchain uses developed by the French military, but also what is currently at the research stage both in France and in allied countries. The many obstacles that still need to be removed form the subject-matter of the third and longest part. The reservations held by many on account of dishonest, terrorist or criminal uses must be defused by acknowledging that the blockchain is on the table and will remain there, also available to potentially hostile foreign states. We must make counter-intuitive aspects of this technology understood by military decision-makers, while remaining within acceptable limits in the eyes of the public in a democratic state. We also need to strengthen the military's collaboration with our country's scientists on this strategic issue. Finally, the authors underline the particular nature of the Cloud, the rules imposed by the manipulation of big data, and the strategic issues raised by languages in this new space. In view of the difficulties and varied set of disruptive factors that can be expected in the wake of the current pandemic, resort to the resilient form of order offered by the blockchain should be seen as an opportunity for visionaries.

Mots-clés :
Blockchain ; cryptographie asymétrique ; consensus distribué ; Bitcoin ; Tezos ; transactions ; transmissions ; smart contract ; programmes auto-exécutables ; secret ; confiance ; identité numérique ; cyber-attaque ; cyberdéfense ; cas d'usage ; résilience.

Keywords :
Blockchain ; asymmetric cryptography ; distributed consensus ; Bitcoin ; Tezos ; transactions ; signals ; smart contracts ; secrecy ; trust ; digital identity ; cyber-attacks ; cyber defence; use-cases ; resilience.

Citation
 
Favier, Jacques, Élie Fontana & Édouard Klein, “La Blockchain, au service de la sécurité”, Res Militaris, an online social science journal, vol.10, n°1, Winter-Spring/ Hiver Printemps 2020.
Séparateur
Saut de ligne
Séparateur

Author(s) - Auteur(s)

Saut de ligne
Top - Haut
Séparateur
Séparateur
Jacques Favier, stratégiste blockchain, est co-fondateur et président du cabinet Catenae, Paris.
Jacques Favier, blockchain strategist, is co-founder and president of Catenae Associates, Paris.

Le commandant Élie Fontana, de l’armée de Terre, est stagiaire à l’École de Guerre et ancien chef de bureau adjoint à la Direction du Renseignement Militaire.
Army Major Élie Fontana is currently a student of the French National War College ; he was formerly deputy head of a department at the Military Intelligence Directorate.

Le capitaine Édouard Klein, docteur en informatique, est enquêteur criminaliste au sein du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) de la Gendarmerie nationale, Lille.
Captain Édouard Klein, PhD (computer science), is an investigator with the Gendarmerie’s Counter-Digital Crime Centre, Lille.
Séparateur
Image
RES MILITARIS
Image
Saut de ligne
              © Association Res Militaris
Image
Saut de ligne